Youtube : incohérence entre statistiques et chiffre d’affaires

Deuxième site le plus consulté au monde, YouTube voit son nombre d’utilisateurs exploser en quelques années. Si l’entreprise semble être à son paroxysme avec 1,9 milliards de souscripteurs, le chiffre d’affaires n’est, cependant, pas aussi conséquent.

À la conquête de nouveaux marchés

Bien que la plateforme garde le nombre exact de ses utilisateurs secrets, ce chiffre est actuellement évalué à 1,8 milliards par mois. Il ne s’agit pourtant là que du nombre de personnes qui se connectent via leur compte Gmail. Ceux qui sillonnent l’interface pour télécharger ou regarder des vidéos ne figurent pas dans la liste. Si on comptait ces derniers, le nombre véritable de YouTubeurs serait donc énorme.

Ces statistiques ont été validées par la grande Susan Wojcicki, lors d’une présentation en 2017. L’ouverture publique de la plateforme serait, selon elle, tout autant une bénédiction qu’une source à problème pour le groupe. Certes, cette situation permet de rapprocher un maximum de personnes, mais constitue également un challenge pour faire face aux éventuels profiteurs. Ainsi, des réformes ont été admises au niveau de la politique de monétisation des vidéos. Celles-ci sont efficaces dans la mesure où elles épargnent aux annonceurs d’avoir leurs publicités sur des vidéos inadaptées. Les recommandations pour enfants sur YouTube Kids « à la main » ont, par ailleurs, été mises en œuvre pour solutionner la défaillance des algorithmes.

Les nouvelles fonctionnalités à savoir la messagerie, la publication de statuts et les Stories font de YouTube un véritable réseau social.

Les statistiques de YouTube

Des études du Brandcast stipulent que près de 37,5 millions des Français qui surfent sur Internet passent par Youtube tous les mois. Aussi, si 8 sur 10 YouTubeurs sont âgés de plus de 25 ans, 80% des internautes entre 16 et 24 ans visitent obligatoirement la plateforme une fois par jour.

Bien que chacun sache ce qu’il recherche à l’avance, le temps passé par chaque utilisateur, à contempler les documentaires et les films est toutefois évalué à plus d’une heure au quotidien. Avec l’avancée technologique, il devient d’usage chez 45% des utilisateurs de regarder leurs émissions favorites sur Smartphone.

Si telle est l’audience de Youtube en France, le nombre de connectés s’élève à 1,8 milliards à l’échelle mondiale. Désormais, la chaîne compte des milliards d’heures visualisées par jour, soit à peu près l’équivalent de 114 000 années. Il est alors normal que la visibilité moyenne des annonces publicitaires atteigne 95%. Sur ce, YouTube est à 30 points, plus performante que la moyenne. 90% des « bumper ads » provoquent un accroissement de la mnémotechnique publicitaire à hauteur de 34%. Parmi ces « bumpers », 66% ont engendré un renforcement de la notoriété de certaines marques pour 14%.

chiffre d affaires youtube

Un chiffre d’affaires angoissant

Les statistiques traduisent que YouTube est un empire aux fondements imperturbables. Cependant, malgré la quantité conséquente de visiteurs et d’abonnés par mois, la chaîne ne ferait pas des profits. Selon des sources sûres, Google rencontre actuellement des difficultés dans ses finances. Si les affirmations admettent un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars en 2013, puis 14 millions USD en 2014 pour la division de vidéo en ligne, YouTube n’a pas pour autant participé au bénéfice. Il est pourtant bien connu qu’il représente 6% des ventes totales de la société. Que le problème soit lié aux frais d’infrastructures ou de partenariat, à quel point la situation est-elle alarmante ?

Wall Street Journal, lui, met en évidence deux causes probables à cette défaillance. La première étant que la majorité des visiteurs s’y rendent via des liens externes, sans se donner la peine d’aller sur la page d’accueil. Cela empêche Google de vendre des pubs premium. Aussi, s’il est dit que 85% des vues sont comptabilisées par 9% seulement des habitués, ce chiffre n’atteint pas encore la portée que l’on souhaiterait. Le nombre d’utilisateurs ne suffit aucunement pour apprivoiser les publicistes. Si Google veut être rentable, il devra alors adopter une approche plus personnalisée en ce qui concerne les vidéos publiées.

Plus qu’une adresse incontournable, YouTube est aujourd’hui, un véritable réseau social. Par ailleurs, si le chiffre d’affaires de Facebook a pu atteindre 40 milliards USD, celui de Google reste dérisoire, avec 4 milliards de dollars américains.

Solmaya Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *